4 – Les Thés verts : classification par le roulage effectués sur la feuille

univers_grade_the

LES THES VERTS

La notion de grade est beaucoup moins importante pour les thés verts, ceux-ci étant surtout reconnus de par leur origine, par le type de feuilles ou par la technique de transformation utilisée.

Classification par le travail effectué sur les feuilles

Feuilles roulées en boule

Le plus connu des thés roulés en boule est bien sûr le Gunpowder (littéralement poudre à canon), surtout cultivé près de Pengshui (même si aujourd’hui on peut en trouver partout et notamment à Ceylan !).
Ce thé, après avoir été très exporté, surtout aux Etats-Unis puis en France, a rapidement été massivement distribué par cette dernière dans les pays du Maghreb. C’est pourquoi il est aujourd’hui très utilisé pour la préparation des thés à la menthe, notamment au Maroc.

Feuilles roulées dans le sens de la longueur

Par exemple les « sourcils du vieil homme » CHUNMEE ou autres, qui correspondent à des thés très courants.

Feuilles entières et plates

Technique utilisée pour les Sencha, Lung Jing, Bancha, Taiping Hou Kui, …etc.

Feuilles entières en « aiguilles de pin »

Comme le Yu Yu Cha par exemple.

Feuilles réduites en poudre

Principalement : le Matcha

Feuilles torsadées, sculptées, …

Pour les Tai Mu Long Zhu, Tian Hua, …etc.

Feuilles en forme de spirale

Bi Lo Chun

Il existe bien sûr un infinité d’autres variantes qu’il serait impossible de répertorier intégralement.

Un site utilisant WordPress